12-13.07.2014 Dijon-Prenois Course Free Racing Club

Et bien voilà, j’y étais, j’ai sauté le pas, et pas des moindres après quelques années (5) d’arrêt de « compétition » (slalom avec une 106 S16), ce weekend, je prenais mon premier départ en course sur circuit, la première course avec ma Clio2RS1 après 5 ans de circuit loisir.

La semaine a été courte et de plus en plus tendue, le jeudi les derniers préparatifs et vendredi matin charger le Trafic et la RS1 sur le plateau. Tout le trajet je me demandais ce que j’avais oublié, au fil de la journée et des sessions je pouvais commencer ma liste des choses à ne pas oublier.

Arrivée sur place, c’est vraiment la gabegie dans le paddock, entre camping-car et semi-remorque. Je me faufile t’en bien que mal jusqu’au fin fond du parking, bien à l’abri du vent qui pourrait souffler sur le circuit. Contrairement à l’an passé, il y a un trophée Mitjet qui prend pas mal de place et l’endurance TTE est officiel donc tout le monde est là. François arrive avec sa Clio2RS1 mais repart sitôt faire le plein de celle-ci. J’ai l’attestation médicale mais il me manque un chéquier pour la licence pilote… dommage. Après coup j’aurais pu tout de même aller chercher mes sessions d’essais qui étaient payé en avance et le transpondeur. On saura pour la prochaine, et surtout qu’il vaut mieux s’y prendre au plus tôt avec l’administration. Donc samedi matin préparer la voiture, aller à l’administratif… donc comment dire… grosse attente. Je retire mes sessions et je repasse plus tard pour le transpondeur et la licence.

A la dernière minute je chauffe la boite crabot toute fraîchement révisée et remontée, j’enfile ma combi et l’assistance sudiste ouvre la tonnelle pour me libérer du paddock. Un peu tout seul je m’élance sur la voie des stands que déjà… Zuuuut les boules quies…. Pffff… ça va faire mal aux oreilles cette première session d’essai… sans ABS, le témoin de défaut reste allumé.

Après quelques tours de chauffe le rythme augmente de lui-même, et c’est là que la roue avant droite a tendance à bloquer au freinage avant la descente de la bretelle, et ce, plusieurs tours de suite, c’est vraiment très compliqué cette endroit, la voiture n’est pas en ligne droite et freiner sur « l’angle » n’est pas facile. Je crains de voir l’état des pneus ! Niveau chrono ce n’est pas trop mal sachant que le pneu avant droit arrive en fin de vie.

On revient au motor-home échanger ses impressions, Arnaud est à l’aise, mais avait des infos à nous dire… qu’il a gardé pour lui finalement ^^

Le temps de passer à la 2e session d’essai, je file chercher la licence et le transpondeur (une formalité en fait) et j’en profite pour effectuer le contrôle technique étant donné que les équipes en TTE y sont déjà passée, c’est plus calme également. Mr. Bureau a été très sympa, pour lui ça ferait une bonne F2000, tout est ordre à première vue (oui à première vue), donc le « OK » est apposé sur la vitre arrière gauche ! TOP !

On monte le transpondeur qu’on s’en va déjà pour le 2e essai, l’ABS s’est remis en route et déjà après quelques tours les chronos commencent à tomber, les marques sont prises avec la boite, l’autbloc offre vraiment une motricité hors norme ! Vraiment impressionnant ! En vitesse de pointe je tape les 7000tr/min comme prévu dans mes calculs pour le rapport du couple. Franchement je prends beaucoup de plaisir. Retour au paddock avec la banane, mais dans l’après-midi il va y avoir la séance qualificative, et là… ça ne va pas rigoler pour moi. Je retrouve la pression que j’avais connue en slalom…

Pause de midi grillades et sandwich, la bonne équipe est dans la place, avec François, Arnaud, Olivier et leur équipe d’assistance de choc ! Ça se chambre bien comme il se doit, surtout que dans moins de 30minutes il faut se préparer en pré-grille pour les qualifs :-D De mon côté 2 pneus neufs à l’avant et les arrières vont rester en place, bref contrôle de la RS1 et pressions/serrage des roues. Départ au briefing où est voté le type de départ, de mon côté je n’imagine pas faire un départ arrêté avec mon premier rapport à 96km/h à 7000tr/min. Le vote se solde avec un 50/50, mais le départ de l’épreuve de Lédenon départage l’assemblée.

S’habiller, prendre l’équipement et départ en pré-grille. De mon côté la pression est au plus haut dans le baquet de la RS1, vais-je améliorer le chrono ? Vais-je faire une bonne séance de qualification, ma première séance de qualification, on y est, on est à Dijon, pour ma première qualif ! Le pied !

Je pars juste derrière les protos, première voiture fermée, je me dis qu’il faudrait en profité, éviter de se prendre des « retardataires » et avoir une piste libre. Mais dès le 2e tour un proto me dépasse déjà, et le gars plutôt agressif dans son dépassement. Puis un autre suivi d’un autre, ça vire rapidement au cauchemar leur histoire-là, et ce n’est pas comme si les gars attendaient un peu, non ils se faufilent un peu dangereusement je trouve, même un que je laisse passé dans la montée de la parabolique, je lui laisse la place à l’extérieur voilà qu’il élargit la trajectoire comme si je n’étais pas là et manque de peu de me prendre l’avant droite… Là ça m’a fait chier ! Je force encore un peu mais pour améliorer mon 1’34.89 ça devient très compliqué, je rattrape quelques voiture de production et mes pneus avant commence à trop chauffer… c’est le moment de s’arrêter.

Résultat : 2e des voitures prod’Cup’, avec Arnaud et sa 3Cup devant moi et Gilles Zaffini et sa 4Cup derrière… ça va être chaud ! Ultra content de me voir sur une liste de qualif et de mise en grille :-D ! Nous avons une petite heure pour préparer les voitures avant d’aller en pré-grille pour la Course1 ! J’en profite pour croiser les 2 pneus avant, le gauche souffrant plus que le droite. Petit check de la voiture : R.A.S. ! Top quoi !

Départ en pré-grille, me voilà à quelques minutes de mon rêve, prendre un départ, un départ lancé, comme au Mans, comme en endurance, le pied ! On court-circuite la voie des stands pour aller directement se placer sur la grille de départ avant le tour de formation/de chauffe (ouais on fait tout en même temps LOL) ! Je ne sais pas comment tout cela va se passer, mais c’est assez tendu pour ! Une fois arrivée dans la ligne droite des stands et que la voiture de sécurité se retire, les fous furieux de devant accélèrent comme des tarés, et nous à l’arrière nous voilà un peu distancé et avec de l’effet accordéon on les rattrape alors que les feux sont au rouge encore… et c’est VERT !!!

Je me détache rapidement d’Arnaud qui a ralenti juste au moment où le feu est passé au vert, j’ai le droit de le doubler avant la ligne mais la 4Cup a une reprise de fou, et comme je débute (m’en suis rendu compte avec la cam embarquée…) je lui laisse un boulevard pour que Zaffini vienne se placer à l’intérieur…. Au premier virage j’ai gagné une place, mais la 4Cup est rapide en reprise, son châssis plus fin à piloter fait que nous restons dans son sillage, limite on le pousse dans les premiers tours, elle est très mobile de l’arrière et ça nous permet de suivre facilement dans le technique. De retour vers Pouas et la ligne droite qui suit je sais qu’il ne faut pas le lâcher au risque de perdre l’aspiration qui nous est offerte. Pour ce tour s’est déjà gagné, mais avec Arnaud aux fesses il faut rester vigilant, je le sens pressant dans mon pare-chocs ! On enchaîne avec un 2e tour pareil, mais Zaffini chauffe ses pneus arrière et prend de l’assurance, je sens qu’il ne faut pas commettre d’erreur, que Arnaud est plus rapide et que ça va donc être compliqué. Pour la suite Arnaud me fait l’intérieur au bout de ligne droite, j’insiste un peu, mais il est du bon côté, je le laisse passer mais sans le lâcher pour autant, si il bataille avec Zaffini, ils vont tous les 2 perdre du temps, à moi de saisir l’opportunité d’en passer un… ou les deux… !
Pas manqué au tour suivant Arnaud touche légèrement la roue arrière droite de Zaffini dans Pouas, je suis aux premières loges, mais j’hallucine, c’est complètement fou ! Du coup je rattrape Noar mais dans tous les cas Zaffini et son moteur suralimenté s’échappe dans la ligne droite, il ne me reste plus que son aspi pour me sauver. Mais quelques virages plus loin Arnaud se décale, je n’insiste pas, j’ai besoin de lui pour suivre Zaffini et voilà que les premiers protos débarquent pour nous prendre un tour, je vais essayer d’en profiter pour ne pas lâcher Arnaud et Zaffini et surtout pour ne pas perdre de temps avec les dépassements des protos. Perdre l’aspi c’est perdre le contact pour mon petit train avant.

Avec les multiples attaques et recherches d’ouvertures de la part d’Arnaud, je me rapproche du groupe de tête, Arnaud est ultra chaud, mais Zaffini à l’expérience que nous n’avons pas, sans compter son couple qui le fait sortir des courbes comme une fusée. Je me rends vite compte qu’il faut aider Arnaud à se mettre à côté de Zaffini si il veut avoir la chance de tenter quelque chose, donc dans la ligne droite je joue à la poussette, ça tape gentil, jamais je ne suis arrivé aussi vite en bout de ligne droite, ma poussette et l’aspi d’ Arnaud nous a amené à plus de 220km/h@7100tr-min !!! Un truc de débile ! Pareil au tour suivant et encore au suivant… Mais impossible de se placer à côté de la 4Cup. Partout il ferme juste ce qu’il faut.
Passage sous le drapeau à damier sans m’en rendre compte tellement j’étais blottis dans le pare-chocs arrière d’Arnaud et sa 3Cup et tellement j’étais pris dans le truc.

Mega heureux d’être à l’arrivée, d’être resté au contact, j’en ai chié comme pas permis, c’était difficile, mais au contraire d’une journée loisir personne ne lâche l’affaire avant le drapeau à damier. Vraiment la classe, encore plus classe d’être sur le podium, j’avais emmené mon phone pour un petit selfi… complètement flou… faudra s’entraîner pour ça aussi ! Mais que c’était jouissif, tout était réuni pour prendre son pied, j’ai adoré ça, magique !

Bon à peine remis de mes émotions, on pense au carburant et aux pizzas que nous allons chercher. Sans trop penser à nos montures…
Magnifique coucher de soleil sur le circuit de Dijon, espérons que ça tienne jusqu’au lendemain et quelques pétard mouillés nous éclaire ce ciel étoilé.

Dimanche matin 7h, debout pour une bonne douche, préparer la voiture… et je trouve de la graisse dans le compartiment moteur, je me penche un peu… et il y en a plein la boite de vitesse et le berceau… pfff… Enlever la roue gauche et effectivement le soufflet de cardan est éventré sur 3-4cm…

Bien dégoutté oui, mais pas envie de casser quelque chose, ni de bricoler maintenant… A précipiter les choses j’ai bloqué la boite de vitesse une fois déjà… et ça m’a coûté assez cher comme ça… Donc voilà, j’en termine ici, super content de la veille, un peu dég du dimanche, mais c’est la course, je serais présent à Nogaro du coup.
Je viens tout juste de faire la vidange de boite, et R.A.S. , l’huile encore plus propre que la première fois. Et il me reste des pneus neufs en rab du coup :-D

Je dis un immense merci à François, Olivier, Arnaud et ses potes pour le weekend de folie. J’espère qu’il y en aura d’autres. J’adhère totalement au Free Racing dans leur état d’esprit, c’était très bon enfant ! J’ai A-DO-RÉ !! Franchement je regrette un peu de ne pas m’y être lancé avant et j’espère bien convaincre quelques compatriotes à y participer, surtout depuis que le championnat suisse de vitesse n’existe plus !

J’aimerais trouver une solution aux payements par chèque pour l’ASA et la FFSA car il n’y a que ça qui me (nous) bloque actuellement… J’ai remarqué que l’organisateur était très ouvert sur d’éventuelles idées, donc on va leur en parler.

Aller je vous ai assez fait chier avec tout ça, place aux photos et la cam embarquée de la Course1, la cam embarquée s’est arrêtée après 10min… on va essayer de comprendre pourquoi ou bien quoi :-P

10497471_10203317646875257_4071852320877748748_o 10557545_10203317705476722_7098696716578237703_o 10465444_10203317671315868_2825830756506237034_o 10454345_10203317692716403_6590464765877266424_o 905854_10203317675235966_6231075222058727661_o 10469148_10203317482751154_699613994486989384_o

Publié dans Course circuit, Jérôme | Laisser un commentaire

2012 in review

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2012 de ce blog.

En voici un extrait :

Le nouveau Boeing 787 Dreamliner peut emmener 250 passagers. Ce blog a été vu 1 200 fois en 2012. S’il était un Dreamliner, il faudrait environ 5 voyages pour déplacer autant de monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Publié dans Course de Côte, Jérôme, Non classé, Slalom, Sortie circuit | Laisser un commentaire

Les stats 2011 !!

Les lutins statisticiens chez WordPress.com ont préparé un rapport annuel 2011 pour ce blogue.

Voici un extrait:

Un Tramway à San Francisco contient 60 personnes. Ce blog a été visité environ 2 100 fois en 2011. Si c’était un Tramway, il aurait fallu à peu près 35 voyages pour transporter autant de personnes.

En 2011 il y a eu 10 nouveaux articles, pour un total de 82 sur ce blog. Il y a eu 186 images téléchargées, pour un total de 339mb. Ça fait pratiquement 4 images par semaine.

Le jour le plus actif de l’année a été le 17 janvier avec 104 pages vues. L’article le plus populaire ce jour là a été Calendrier 2011.

Comment m’ont-ils trouvé?

Certains visiteurs sont venus par des recherches, la plupart pour circuit de bresse calendrier 2011, jgux, circuit du Laquais, slalom de bure 2011, et arracingteam.

 

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Publié dans Jérôme, Slalom, Sortie circuit | Laisser un commentaire

Laquais et Lédenon, 18 et 19.06.2011

Retour sur un looooonnnng week-end dédié à la piste. Après plusieurs hésitations, j’ai fini par me faire LE week-end de folie avec ma RS1, circuit du Laquais le samedi et circuit de Lédenon le dimanche.

Départ de Suisse samedi matin 5h, autoroute direction Genève-Bourgouin-Champier. Un déluge s’abat sur moi vers La Tour-du-Pin et à mon arrivée au Laquais il y a d’énormes flaques d’eau sur la piste. N’ayant pas les bottes de pluie avec, en 10minutes chrono j’avais les pieds trempé… Je profite d’une brève accalmie pour déplier la tente 3m sur 3m et être le moins humide possible pour monter les pneus pluie… sans ventilation dans la Clio, c’est buée garantie sinon.

Petit briefing de la par des organisateurs (l’écurie La Meute – Genève), et départ en full-libre vu les 15 voitures présentes (ça se comprend vu la météo…). Produit magique sur les vitres côté intérieur: du gel douche=aucune buée, même sans ventilation. Une grosse averse revient sur nous et des torrents d’eau se forment sous nos pieds… la misère niveau terrassement et écoulement de l’eau…

Premiers tours avec les Michelin P2B, un vrai régal, comment ça tient la route au freinage, et la voiture super douce dans toutes les circonstances, vraiment super sympa à rouler. Tout la matinée sous la flotte en vrai pneus pluie, que du bonheur ! J’en redemande sans hésitation !

Pause de midi au restau de l’Auge à Champier, bon repas, simple, vite servie, la classe quoi. Juste la déco de la salle… 100% cochon… oui ils sont spécialisé dans la préparation du porc… En même temps arrivée du soleil et à notre retour au circuit, la piste est sèche. Le temps de monter les pneus slicks et en voiture Simone. Là pour le début d’après-midi se sera session de 20minutes, mais par la suite ça reviendra libre suivant le nombre de voitures.

Après-midi sympa donc, quelques bourres avec des lotus et une 996GT2 que j’aurais bien aimé suivre pour filmé mais lui a préféré me laisser passer pour me prendre en chasse, dans les premières sessions j’ai vu qu’on roulait pareil en prenant des repères aux endroits où on se trouvait sur la piste à chaque tour.

Fin vers 16h30, avec l’arrivée de gros nuages bien noirs…. je décide de plier bagages pendant que tout est sec et propre… Bien m’en a pris, on s’est fait rincer une nouvelle fois et la journée était donc terminée, plus envie de rechanger les roues à 17h. Résultat: 210km en ce samedi, très content de la voiture, ya même pas besoin de se prendre la tête à changer les réglages… un pilote ClioCUP me l’a confirmé par la suite, ça serre à rien sinon à s’y perdre dans les réglages…

Bilan du samedi, gros plaisir avec les pluies, bon ça s’use super vite… les avant sont presque mort en 130km de roulage, mais quel pied ! Après-midi également quelques bourres, pas trop chaud, donc super motivé pour partir direction le sud, direction Lédenon !

Voici les 2 caméras embarquée de la journée:


par Arracingteam


par Arracingteam

La suite: après 3h de route, arrivée au circuit, le gardien ouvre et je lui offre du chocolat Suisse… à voir sa tête il aurait préféré de l’alcool à mon avis… LOL ! Installation du campement dans le premier paddock à gauche, proche d’une prise électrique et à vue des éventuels passant qui reconnaîtraient la RDF « Planplan ». Ensuite repas/pic-nic, douche et au dodo pour une longue nuit bien mérité.

Réveillé aux aurores, mon voisin d’en face, certainement comique dans la vie… est partie faire le tour de la piste… j’ai adoré ses commentaires. Ensuite préparer la voitures, le matériel pour la journée et go chercher les tickets à 7h30-7h45… déjà une file d’attente, mais au final ça se passe pas trop mal, clair que les mecs qui arrivent à 8h ils ont du attendre bien plus longtemps… Un peu d’appréhension aussi au niveau du nombre de voitures en piste.

Retour au paddock, là j’aperçois une RS1-R de Pierrot! La brillance de la carrosserie, la finissions de la caisse…. pouaaaaaaa !!! Je la vois en vrai, vraiment une voiture magnifique. Quelques minutes plus tard, Pierrot débarque et voilà, première rencontre sympathique de la journée.

9h10, me prépare, en route vers la prégrille et la pitlane, juste derrière Pierrot !! bin y va y avoire du monde sur la piste dite donc… Bon, on prend pas de risque hein, on a pas tous les mêmes trajectoires, et tout est froid. Après quelques tours, on va mettre un peu plus de gaz et là j’ai un peu été confronté à un petit souci… les dépassements ! Suis pas du genre à forcer, en principe j’attends qu’on me signale que je peux passer au risque que le gars devant ne m’aie pas vu… bin là c’est raté ! Suis resté collé derrière une M3e46 pendant au moins 3 tours. Fin de session, retour au paddock, un peu déçu du truc quand même. C’est vachement chaud sur la piste avec le monde et tout et les traj vraiment bizarre de certains, malgré tout il reste un bon nombre très fair-play de pilote qui hésite pas ouvrir un peu quand tu leur sautes aux fesses… la différence de temps au tour était juste hallucinante, et en fin de compte, ya une grosse différence de mentalité entre les sorties auxquelles je participe et cette journée Open. A moi de m’y adapter ;-)

Dans le paddock je rencontre une tête familière, la voiture surtout, la Ford Fiesta RS rouge souvent rencontré au Laquais. On papote un peu et donne 2-3 bons conseils pour que cette journée se passe vraiment bien pour moi et ma RS1. Niveau pneus on arrive au bout, on terminera la matinée avec. Au fil des session tout se passe de mieux en mieux, je pars dans les premier, et essaie de toujours garder un bon rythme, après je sais pas si les gens commence à connaître la voiture et tout devient plus facile pour les dépassement. Perso j’en remercie pas mal avec un geste de la main quand je vois qu’il cède un peu la trajectoire et au final tout se passe à merveille, on retrouve un peu les mêmes sur la piste au fil des sessions.

Pause de midi, pic-nic, changer les 2 pneus avant qui sont à la toile et on repart pour la session de 14h00, entre temps Pierrot vient s’installer près du bus et est rejoint par Sam. Je propose à Pierrot de monter en passager… Il a l’air un peu étonné de ma demande… bin quoi ! Ya un siège, je pense que ça peu être sympa de monter en passager dans une caisse qui tour en 44-45 au Lédenon… Les mentalité ne sont pas pareil encore une fois, mais on est là pour prendre du plaisir, alors autant en faire profiter !

Session de 14h, pneus avant neufs, le meilleur chrono de la journée tombe, 1’44.19 ou .29 sauf erreur. Bien loin des 1’42 de fin mai, mais le trafic et les drapeaux jaunes sont très réguliers en ce début d’après-midi… dont une série3 qui par dans le bac à plusieurs reprise aux mêmes endroits… Une bonne session tout de même. Ensuite je vais recherché une dernière session à l’accueil… tient ! ya plus de fil d’attente !!! et j’en profite pour proposer une tour en SDS à Sam également, pas qu’il soit venu pour rien ! Pareil, une bonne session, mais là une Nissan GTR a voulu faire… je sais pas se qu’elle a voulu faire, mais on a faillit lui rectifier l’aile arrière gauche à un moment, il allait dans tous les sens, je sais pas… pour finir on l’a passé, je pense ses pneus trop chaud… pas trop chercher à comprendre. Sam ravit apparemment tout comme Pierrot qui va encore faire une dernière session.

On profite du temps qu’il reste pour papoter un peu, pendant le rangement du matos, du chargement de la voiture, avant de filer sur le mur des stands voir rouler Pierrot… qui c’est bien débrouillé derrière la ClioV6 Trophy, en tout cas il le rattrapait gentiment dès le début jusqu’à se que le pilote de la Trophy lâche et rentre au paddock. En plus elle est belle cette RS1-R !!!

Bilan de la journée, bien, pas mal de RS au final, entre Wiwi, CRS et MRS, il y avait de quoi monopoliser une partie du paddock si on avait rassemblé tout ce beau monde. Franchement je ne ferais pas non plus toutes les journée Open, c’est quand même un peu « lourd » le trafic et la quantité de voiture sur la piste en même temps, mais ça a fait du bien de rencontré, comme à Bresse en début d’année, des membres du forum avec qui parler de RS et d’échanger des petites choses de visue.

Retour à la maison dans la soirée, puis 2 jours pour récupérer… au moins… Le porte-monnaie en a pris un bon coup aussi, entre pneus, péages et carburant, va falloir rester tranquille quelques temps là ! Encore une fois aucun souci sur la Clio, donc très content ;-)

Peu de photos, désolé pour ma fainéantise… mais de bonne vidéo je l’espère:

 

 

 


par Arracingteam


par Arracingteam


par Arracingteam

Next @ Chenevières le 1er août normalement

Publié dans Sortie circuit | Laisser un commentaire

Charade, 3.06.2011


par Arracingteam


par Arracingteam

Une semaine après Lédenon, départ pour le circuit de Charade, dans le Puy-de-Dôme en Auvergne, région des volcans. Qui dit volcans dit montagnes, un magnifique circuit au milieu du plateau située en dessus de Clermont-Ferrand. Départ jeudi après-midi avec la Clio et le Trafic, pour plus de 500km de trajet. Arrivée sur place en fin d’après-midi, le circuit est déjà fermé alors je m’installe devant l’accueil pour y passer la nuit. La chance d’avoir le Wifi, pas trop chaud et assez au calme, pic-nic toilette et au dodo !

Lever à l’aurore, aux environs de 7h30, le personnel du circuit arrive et le pilotes de la journée aussi. Apparemment pas grand monde d’inscrit. On descend au circuit et on pont enfin s’installer dans le paddock… plutôt plus que très à l’aise avec la place. Départ payer la journée, 145euro, pas très cher pour un circuit de 3900 mètres dans un cadre aussi magnifique. Vu la 20ène de voiture inscrite, il n’y aura pas de série… 145euro pour du full libre sur Charade, c’est presque Noël ! Petit briefing (enfin un circuit qui en fait un…) avec les consignes particulières de la piste et du bruit. La météo est encore bonne, très couvert mais pas de pluie annoncée.

Le temps de terminer les derniers préparatifs sur la voiture, de s’habiller et en route vers la piste. Quelques tours tranquille, chauffer la mécanique, les pneus et le pilote… Un magnifique circuit, dans un cadre tout aussi magnifique, sincèrement un tracé à faire au moins une fois. J’ai quelques souci au niveau des freins, les plaquettes arrivent au bout (~1000km), tout comme les pneus avant qui ont déjà fait le Laquais et le Lédenon, soit plus de 350km. Il faudra bien surveiller les freins pour ne pas abîmer les disques. Une bonne session d’une 30ène de minutes, tout se passe plutôt bien, les freins tiennent bien et le pneus s’usent super bien également. Les premiers chronos n’indiquent pas grand chose, je n’ai aucun temps de base ClioCUP. Pour le moment on est en 2’19-2’20.

Le temps de laisser refroidir la mécanique, de parcourir le paddock… Oh !! Des Suisse ! Des Suisse à Charade !! Incroyable, 2 Valaisans présents ici, à plus de 500km de notre pays ! Les gars présents avec une Audi 80 Quattro Turbo, arceautée, nettoyée, vraiment très belle voiture et une VW GolfIII VR6 avec un châssis bout de bois, une Golf qui vire à plat, impressionnant !

Redépart pour un 2e run sur ce magnifique circuit. Peu de monde, on se sent vite tout seul à utiliser la piste du coup, presque en exclusivité. Le soleil fait gentiment sont apparition dans certaines parties du circuit. Vraiment un cadre magnifique au milieu de la forêt et des dénivelés importants. Les freins ramassent pas mal, surtout dans la ligne droite avec un freinage très fort, en descente et juste avant un virage très serré. Le train avant commence sérieusement à être mauvais et après une bonne 30ènes de minutes de roulage on rentre aux stands pour inspecter les pneus. Résultats, ils sont H.S., mais ont bien tenu quand on pense qu’ils ont fait le Laquais le 15 mai, Lédenon fin mai et maintenant un bon 50 kilomètres sur Charade. Les freins avants sont à surveiller, mais devraient tenir jusqu’à midi.

On reprend la piste avec des pneus avants neufs du coup…. bin bordel c’est un autre monde, d’entrés en 2’15, soit 4sec. de mieux sans forcer, c’est la première fois que je ressens une telle différence entre des pneus usés et des neufs, incroyable !! C’est vraiment très plaisant, et les chrono descendent tours après tours à coup de 2-3 dixièmes. Fin de roulage après une petite 20ènes de minutes, histoire de vérifier les pressions des pneus. Tout est correct, en partant tout de suite assez bas dans les pression, je me retrouve tout de suite assez juste, d’autant que les températures ne sont pas excessives, tout se passe à merveille pour le moment.

On reprend pour un dernier coup avant la pause de midi, un groupe est arrivé avec de bien belles autos, Porsche-Ferrari-Lotus, un beau plateau, mais uniquement une brève halte avant de repartir vers d’autres…. circuits? Après une bonne session de 30 minutes environ, c’est le drapeau à damiers pour la matinée qui se termine à merveille.

Pause de midi avec pic-nic, salade ensuite vérifier un peu la voiture et remplacer les plaquettes de freins avant qui sont aux témoins. La boîte de vitesse tient toujours le coup, plutôt content quand je pensais à peine pouvoir aller rouler au Lédenon avec l’OSCA. Il faudra faire attention à leur rodage, ça freine très fort ici, alors molo au début ;-) Le temps de faire une tour dans le paddock, repérer les douches pour ce soir, voir si elles fonctionnent surtout, franchement la classe comme circuit et pour le prix, rien à dire.

Reprise à 14h, les voitures s’encolonnent derrière les stands. Le soleil a fait son apparition, les températures ont déjà bien augmenté, il va faire chaud dans les voitures cet après-midi. Refaire les serrages des roues, et en piste pour la première session libre de l’après-midi. Départ en piste, tranquille pour les 10 prochaines minutes, avant de rentrer au stands laisser refroidir les freins et refaire les serrages. Le changement des Pagid Gris pour des Pagid Noir change vraiment le comportement de la voiture, en tout cas pour le moment, à voir le rodage une fois terminé. Mais il faut appuyer bien plus fort sur la pédale de freins, un peu déroutant au début. La pression des pneus est vraiment bien, mais j’essaie de diminuer 100gr à l’avant et d’augmenter 100gr. à l’arrière, j’aimerais vraiment dégrader encore un chouilla la train arrière… mais pas trop, les murs sont proches ici :-P

En piste pour la 2e session de l’après-midi, avec une pilote de Béhème en passager. Une bonne 20ène de minutes en piste, bien sûr aucune amélioration chrono avec un passager, la voiture à l’air d’avoir un comportement assez différent avec un passager, pourtant pas très lourd le gaillard. 2-3 p’tites arsouilles sur la piste, mais vu le nombre de voitures à cette journée, c’est plutôt un luxe. Le cap des 200km de roulage approche en plus ! Le passager à l’air heureux, malheureusement il faut retourner aux stands refueler, le réservoir arrive gentiment à sec, et avec les dénivelés ici, pas trop envie de déjauger.

Vers 15h30, départ en piste pour une nouvelle session, là je m’accroche à la Béhème du passager et à une Mégane2 RS R26 chaussée en pneus rallye. La Béhème est assez facilement passée, quoique en ligne droite et au freinage elle marche même pas trop mal. Mais la MRS c’est autre chose, l’autobloc faisant bien son job sur ce tracé sinueux, je ne peux que l’attaquer à partir du 3-4e tour… bin oui, lorsque ses pneus surchauffent quoi :-/ Mais franchement obliger d’être au taquet pour la suivre, j’ai un léger avantage au niveau du poids, donc au freinage, mais tout le reste obligé de rester derrière et d’attendre la faute. Me manque des CV ici :-/ Le soleil tape de plus en plus, et les pneus aiment de moins en moins… Ils s’usent pas mal vite ici, le train avant est déjà presque à 50% en 1 demi jour!!! L’asphalte, à l’oeil, a vraiment l’air différent ici, comme plus rugueux ou abrasif. Seulement une dixaines de minutes sur cette session, la température dans la voiture devient franchement limite malgré les amenées d’air.

Dernière session de la journée, la session « endurance » ! Il reste environ 45-50 minutes de roulage avant la fin de la journée, je remets de l’essence et vais tenter de faire ces 45 dernières minutes sans s’arrêter. Bin que c’est beau de rouler… rouler et encore rouler sans s’arrêter, pendant 45minutes. 45 minutes seul dans la voiture à rouler le plus régulier possible, et là c’était toujours en 2’14.5-2’15.5 en moyenne, vraiment c’était beau et à la fois pas si facile. Il fait chaud, le circuit est assez exigeant pour un p’tit amateur comme moi, et la voiture tient bien la route, ya de quoi en prendre dans la gueule ! Je ne ferais pas mieux niveau chrono, mais je termine la journée avec 272km au compteur, record perso de distance parcouru en une journée circuit, mais alors vraiment dur sur le circuit pas le plus facile non plus, vraiment content de moi, de la voiture et du Trafic qui va nous ramener à la maison…. ;-)

Rangement du matériel, chargement de la voiture, et zoup à la douche, vraiment la classe ce circuit, douches propres avec eau chaude. Retour au paddock dire au revoir à tout le monde, et hop on redescend dans la plaine de Clermont. Bon le GPS a merdé un coup, il m’envoie dans un sens interdit…. gros détour par la banlieue pleine de travaux… un peu la galère. Je finis par rejoindre l’autoroute et croiser les 2 Porschiste en GT3 que je suivrais jusque vers Lyon.

Vers St-Chamond, je dois m’arrêter faire le plein du Trafic, et comme j’ai repairé une station où le mazout était moins cher, je décide de m’y arrêter… LE TRUC DE MALADE !!!! TU DOIS PAYER AVANT DE FAIRE LE PLEIN PIS EN PLUS LA CAISSÈRE EST PLANTÉE DERRIÈRE UNE VITRE BLINDÉE !!! N’importe quoi, heureusement que Fabrice je crois m’avait parlé de ça, sinon je serais encore en train d’essayer de comprendre ce qu’elle me barjaquait à travers sa vitre blindée l’autre conne… forcément le micro-interphone était en panne… Pfffff…. !!!!

En route je fais un petit crochet par Tullins pour choper des pièces pour Fabrice et retour direction Genève. Gros coup de barre vers 22h. Arrêt obligatoire donc, la première aire de repos, c’est donc sur l’aire de service de Romagnieu que je tombe. Juste le temps de me placer entre 2 poids-lourds. Petite astuce, regarder de ne pas se mettre entre 2 camions frigorifique… le bruit des frigo la nuit, c’est pas du frigo de petite cuisine hein… on se comprend ;-)

Reprise de la route à 6h du matin, 100m. après l’aire de service, déjà un accident entre 2 poids-lourd… ça traine pas ici… et arrivée à la maison vers 8h-8h30…. complètement fracassé ! Juste le temps de décharger la voiture au travail et rentrer ranger mon matoosss !

Pour résumé: circuit magnifique, cadre encore plus beau et le prix plus que cadeau. 272km à apprendre le circuit… oui j’suis pas très doué pour ça… et la Clio n’est encore jamais tombée en panne, que vouloir de mieux ??!! Le Trafic fait oublier les kilomètres et les infrastructures aux (oui « aux » car Lédenon c’était pareil…) circuits sont justes top. Aucune comparaison avec le slalom, car ce n’est plus du tout comparable.

Next event: Laquais le 18 juin et Lédenon le 19 juin ;-)

 

 

 

 

  

 

 

 

 

Publié dans Sortie circuit | Laisser un commentaire

Lédenon, 27.05.2011


par Arracingteam


par Arracingteam


par Arracingteam

Grosse expédition fin mai, je me suis inscrit au Lédenon avec l’OSCA… le Lédenon s’est juste à 500 bornes de chez moi, donc pas la porte à côté. Fabrice et sa compagne Corinne font également partie du voyage tout comme le fauve, j’ai nommé Many !

Pour commencé, il a fallut immatriculer mon Renault Trafic tout juste réceptionné, moteur 2.5lt, 150CV, 7 places, clim devant et derrière tout comme le chauffage, juste pas 30’000km, comme neuf, bref, niveau long trajet je pense que se sera juste le top. Ensuite il a fallut aller chercher la remorque chez Fabrice, qui par chance, pense à emmener sa table de camping pour le pic-nic. L’occazz pour lui faire une brève présentation de mon nouvel achat, qui sera à terme le remplaçant de la 106 qui aborde les 300’000km et dont le moteur donne de sérieux signes de faiblesse. Il a l’air emballé le Fab là, la couleur, l’intérieur, le confort, ça lui plait ^^

Départ à 14h30 de Mannens, 490km de route, le GPS au taquet ! Petite pause sur une aire de repos à une encablure du Laquais pour un petit pic-nic et redépart sans escale jusqu’au circuit du Lédenon. Une fois sur place…. bin déjà on a pas eu l’impression qu’on s’était tapé 500 bornes, puis on retrouve M. et Mme Roberto ainsi que de amis de Dijon, dont la farouche Clio Williams « presque Gr.A » grise qui m’a donné t’en de fil à retordre ^^ Bref, super ambiance au paddock, c’est ça qu’s’est bon ! Petit pic-nic aux lueurs du coucher de soleil pour souper.

Ensuite, départ à l’hôtel… hum plutôt au dortoir… oui j’ai réservé un hôtel F1… bin franchement je pense que se sera la dernière et ce n’était que la première… Une odeur de foque, une température de malade dans la piaule… pffffff… pis un couple juste dans une autre chambre qui a du revenir de 10 d’abstinence sexuel… du n’importe quoi. Seul point positif, depuis la fenêtre je voyais mon Trafic ^^

Réveil au petit matin, p’tit dèj, départ au circuit, un coup de pate sur les vitres et en voiture Simone pour la découverte de ce tracé de fou !!! D’abord la voie des stands… pouuaaaaaaa  !!! Tout est en pente là-bas, la vue du tracé depuis le muret des stands…. à n’y rien comprendre, ça monte et ça descend dans tous les sens… un truc de malade !!! Ensuite petit briefing… plutôt tendu pour l’organisation… car certains ne sont pas là ou ne veulent pas y être… bref, on perd 15 minutes sur la journée à cause de gars « trop cool » ou trop « déconneur » !!! pas sympa pour les autres hein !

Go dans la voiture, en-colonné en pré-grille et attendre l’ouverture de la piste. Rien que la remonté de la voie des stands c’est une sacré affaire…. on en voit pas le bout. On entre en piste, le triple-gauche… poouuuuaaaaaaa  la longueur du virage !!! léger droite avec descente… les dénivelés de fou… ça remonte sur un virage à gauche puis léger gauche avec LA descente de malade, obligé de se soulever du siège pour voir le fond du « trou »… légère cassure droite puis un banking droite sur une monstrueuse remonté. HEY !! c’est les montagnes russe ici. Ensuite un gauche en aveugle, gauche bizarre puis la longue descente qui donne sur l’épingle et nous voilà devant le « mur », la remonté sur la ligne des stands. Bin quel tracé de fou, j’ai jamais vu de tels dénivelés, entre descente et monté, ya de quoi devenir malade. On remet ça, un peu plus vite, le triple gauche va falloir trouver une solution, on est carrément à l’arrêt, surtout à la fin du virage. Le reste du tracé est assez « simple » à apprendre… encore faudra-t-il le maîtriser se tracé. La première session est terminée, 1’50.xx peu mieux faire hein!! Ya du job pour suivre les autres, notamment la Clio Williams à Sébastien.

2e session, Fabrice prend le volant avec Corinne en passagère. J’en profite pour faire des photos de sa session ;-) L’avantage quand quelqu’un d’autre roule avec ma voiture, c’est que je peux la prendre en photos et la voir rouler. Apparemment il se tire une bonne bourre avec une Lotus. Retour au paddock, chrono pas mieux mais autant impressionné par le tracé et les dénivelés. Son avis: ya du boulot dans le triple-gauche…

3e session, je reprends le volant une nouvelle fois avec Fabrice. Cette fois Sébastien nous attend un peu. Heureusement, car il ouvre la voie sur le triple-gauche dans lequel il rentre à une vitesse de fou !!! Je le suis, mais t’ain c’est maxi chaud et il faut freiner très fort quand même au bout de ce triple-gauche ! C’est sûr que là… je me retrouve complètement largué et impossible de le suivre… ya vraiment vraiment beaucoup de travail pour s’améliorer. Le tracé est largement plus technique que prévu. Le seul endroit où je peux espérer reprendre un peu de terrain, c’est au freinage avant la remonté de la voie des stands… La voiture est vraiment instable au freinage et se met presque à tous les coups en dérive à l’entrée du triple-gauche, un virage très difficile à négocier mine de rien. Sébastien nous attend à nouveau et nous laisse passer devant. Je tente d’y rester, mais dans la montée des stands…. pffff, impossible de résister, au 2e tour il nous repasse sans souci. Complètement largué vous dites !!! La voiture marche bien, mais je n’arrive pas à maîtriser le tracé de la piste. Pffff !!! Le chrono est quand même bien tombé dans les 1minute 44sec. Content de l’amélioration, mais Sébastien est déjà en 1’43 et compte bien descendre en 1’42…

4e session de 28 minutes juste avant midi, on décide de la partager en 2 entre Fabrice et moi. Bon pour finir, il fera la session complète, une 205 en panne sur la piste et quelques gouttes de pluie ne m’ont pas trop motivé à prendre le volant.

Pause de midi, à la buvette du circuit, nourriture correcte, en quantité correcte, rien à dire, dessert compris. Petite sieste dans le paddock et vérifier quelques bricoles sur la voiture et sur les voitures des autres. Notamment un bruit suspect sur la 106GTi de Mme Roberto, il semblerait la boîte de vitesse et sur la ClioRS à Stéphanie (compagne de Séb) où un cardan à l’air de faire du bruit. Nous ne reprenons le roulage qu’à 15h, ça laisse pas mal de temps pour aller regarder rouler les autres.

5e session, 1ère de l’après-midi. Départ tranquille, tout remettre en température avec Mme Roberto en passagère, on va pas déconner non plus ;-) Les tours passent, le chrono descend petit à petit, puis…. la 205Turbo bleu que nous rattrapons sans trop de difficulté, se remets à notre hauteur et donne un violent coup de volant à droite… limite « j’te fais tout l’côté »…. Bon je suis fair-play mais ya des limites, au vu des cam embarquées elle force un peu le passage avec les autres aussi… mais bon, moins d’un tour plus tard on le repasse… propre en ordre et un signe de remerciement pour avoir ouvert la porte et facilité notre passage… à moins qu’il était total à la rue… ;-) Ensuite une Sub a également essayé de nous retenir… en vain. 2 virages plus loin et en le passant à l’extérieur l’affaire était faite. Une bonne session niveau chrono, mais très mauvaise niveau circulation sur la piste. On est pas en compèt’ là, si il y a un plus lent devant, on va pas jouer la pôle en attendant 100m. derrière lui pour qu’il nous ouvre un porte et indique qu’il nous laisse passer… Voyons !!! Sinon le chrono est tombé en 1’43 pour moi alors que Sébastien est en 1’42.8 avec les Matadors du matin, impossible pour lui de refaire ou améliorer avec les Michelin qui sont légèrement plus haut au niveau de flancs.

6e et dernière session pour Fabrice et Corinne, un très bonne session malgré les souci que Fabrice a avec mes freins. Il améliore encore un peu son chrono mais après quelques temps d’arrêt de roulage (2 journées en 2010), il faut avoué qu’il a perdu un peu d’attaque et de propreté dans son pilotage. Il s’en sort super bien tout de même avec un joli 1’44. Hors-mis les freins de la Clio trop sensible au blocage, il a apparemment pris beaucoup de plaisir sur ce circuit très très… très technique. Un gros morceau à connaître, donc on y reviendra une nouvelle fois.

7e et dernière session de la journée. Session libre d’une bonne 30ène de minutes, seul dans la voiture, c’est dans cette dernière session que je me lâche complètement. D’abord première chose, partir dans les premières voitures, là c’est derrière 2 Porsche et une M3e30. D’entrée on peu bien chauffer les pneus et attaquer direct. La M2 est assez facilement passée, puis au loin j’aperçois une 944Turbo grise, je la rattrape jusqu’à ne plus voir son pare-choc, c’est beau mais c’est chaud, ne relâchant pas mon effort je lui mets une pression d’enfer, bon joueur il me laisse passer, mais que c’était bon. Je continue à attaquer et le chrono descend petit-à-petit jusqu’à passer la barre de 1’42… c’est chaud et je fais le maximum pour entrée le plus vite possible dans le triple-gauche…. un virage de malade. Fin de la session, en nage, que c’est bon de se lâcher, au final rouler sans réfléchir, seul dans la voiture, ya rien de tel pour un maxi plaisir. Le chrono ??? 1’42.46 super content, et avec des pneus qui arrivent au bout, avec des neufs c’était en 41 que ça descendait !!

Une magnifique journée, baignée par le soleil et des températures très agréables pour rouler (autant pour le pilote, la voiture et les pneus), juste une légère averse sans conséquence et un peu de vent uniquement. Aucune casse sur la voiture, super fiable, les pneus s’usent super bien. Vraiment content du comportement de la voiture.

Résumé de ce périple: Méga circuit, les distances passent super bien avec le Trafic, la voitures super fiable mais manque de puissance et la boîte commence vraiment à déconner. Retour très dur en rentrant directement et en plus avec le boulot le lendemain avec des collègues très sympathiques qui te laisse un travail de fou…

Next event @ Charade :-)

   

   

   

   

   

   

   

Publié dans Sortie circuit | Laisser un commentaire

Laquais, 15.05.2011


par Arracingteam

Hello, matinée roulage en ce dimanche de mai, vue que je n’ai pas roulé avec le Team Trajectoire en avril, je me suis rattrapé 1 mois plus tard sur superbe tracé. Départ de la maison à 6h, avec Fabrice et sa compagne pour m’accompagner. La Clio fine prête, affûtée et réglée comme jamais :-) Encore une fois merci à Fabrice pour le bus et sa remorque qu’il met généreusement à disposition.

Arrivée sur place aux alentours des 8h45, à bon port et sans encombre. La classe ce bus, que 7.8lt/100km !!! Payé le droit de piste et en voiture Simone. Je commence avec la première session, histoire de chauffer la voiture, qui est chaussée de pneus arrière neufs. Bon après 4-5 tours pour les chauffer et quelques tours un peu plus rapides ça arrive déjà la fin…. Pfff ! Faut-il investir dans des couvertures chauffantes ??? Pour un début de matinée ça se passe pas trop mal, le circuit a été une fois de plus retouché à la première nouvelle section…. Bin c’est encore pire qu’avant !! Ça fou une de ces péter à la raponse des 2 pistes (ancienne avec la nouvelle) vraiment très désagréable pour la mécanique et pour le dos des occupants de la voiture !!!

Fabrice prend le volant à la 2e session accompagné de Corinne. Session qui se passe pas trop mal, mais il n’aime pas les freins trop sensibles de la Clio. En plus la session a été écourtée à cause d’une sortie de piste assez spectaculaire. Une Lotus est partie dans le bac à droite dans la 1ère nouvelle portion et a mis du gravier partout… résultat on roulera la prochaine session sur le petit tracé… bon au moins on se tapera plus la bosse de la première courbe.

3e session pour ma part, seul dans la voiture. Le comportement change, c’est impressionnant. Là j’ose beaucoup plus lancer la voiture dans les courbes et retrouve presque le comportement de la 106 d’en temps !

4e session pour Fabrice et Corinne… cette fois se sera une Mégane RS qui s’est plantée dans la première grande descente… bin franchement c’est la journée des grosses sorties !! Après de longues minutes d’attente Fabrice peut reprendre la piste mais se sera la dernière session de la matinée vue le retard qu’il y a eu. Il se fait une bonne fin de session et la voiture a fait 130 kilomètres, pas de souci à noter si ce n’est la boîte de vitesse avec laquelle il faut être super doux… Une boîte Renault quoi !! Suite à cette journée, on décide de s’inscrire pour le Lédenon fin mai :-) et je rentre avec une « chier » de photos !

Résumé de la journée: beaucoup (trop) de sorties de piste et pas des petites sorties… franchement ils pourraient faire un briefing avant de prendre la piste, rien que pour mettre en garde certaines têtes brûlées qui croyent être de grands pilotes mais qui valent pas mieux que nous autres. C’est le 2e « jeune » avec une auto de plus de 250CV qui casse sa voiture sur ce circuit, et il y a certainement dut en avoir d’autres… Venir dire qu’ils ne veulent pas remettre de ligne Alfano (pour les chronos) parce que ça causait trop d’accidents avec l’esprit du « meilleur chrono », c’est un peu se voiler la face sur les vrais problèmes de sécurité et d’information des « pilotes » d’un jour.

‘fin bon, nous on s’est fait plaizz, il a fait beau et pas trop chaud, la voiture n’a pas eu de souci, c’est le principal… Pis que dire de la mousse au thon à Fabrice à notre arrivée chez lui…. Mmmmmhhhhhh !!!!

Next @ Lédenon ;-)

   

   

    

    

    

    

    

    

Publié dans Sortie circuit | Laisser un commentaire